2017 SAS'Educ.  Créé avec Wix.com

Par tél : 07 68 62 11 03  /   saseduc@netc.fr  /  41, rue J.Compagnon - 01600 REYRIEUX 

SIREN : 337 791 040

Raccrochage ou ancrochage... kesako ?

"L’ancrochage"

C'est trouver des solutions au décrochage scolaire

Le décrochage scolaire est multifactoriel. Le contrer fait donc appel à plusieurs ressorts.

La recherche en met trois en évidence :
 

  1. Les apprentissages, au centre de la professionnalisation des apprenants. Le lien avec le métier, la progression vers une insertion professionnelle sont des facteurs importants de persévérance scolaire pour des jeunes qui perçoivent alors leur formation comme un réel facteur d'insertion professionnelle ;
     

  2. La socialisation, en travaillant l'estime de soi, le respect des autres, la cohésion, l'identité et la culture de la communauté et des groupes qui la constituent au sein de l'établissement ;
     

  3. L'autonomisation, en donnant la possibilité de prendre des responsabilités, de se positionner comme acteur voire comme auteur au sein de l'établissement. Une acquisition non formelle de compétences qui seront transférables dans la vie professionnelle et sociale.

L'ancrochage scolaire est une façon singulière de faire réussir les élèves. "Ancrocher" les élèves, c'est les faire rester (plonger l'ancre), mobilisés et engagés dans leurs parcours de formation. Il s'agit également de leur donner des repères sociaux de citoyens, des repères professionnels, mais aussi des repères dans les apprentissages (donner un cap). Enfin, c'est leur permettre de partir et de s'insérer (lever l'ancre).